Les contradictions de la taxe carbone  Abonné

Publié le 14/12/2009
Le secrétaire d’État aux Transports, Dominique Bussereau, a proposé de réduire la taxe carbone de 100 millions d’euros pour le transport routier dans l’espoir d’obtenir un accord entre le patronat et les salariés. Par la suite, il a renoncé à diminuer la taxe carbone, tout en maintenant son offre. Il trouvera l’argent ailleurs. L’accord a été conclu vendredi dernier.

Environnement et croissance

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte