Les collectivités se désengagent  Abonné

Publié le 28/11/2011

Alors que les syndicats nationaux d’officinaux sont plutôt réticents à la collecte des DASRI en pharmacie, à l’échelon local les retours semblent plus positifs. C’est le sentiment de Nicolas Garnier, délégué général de l’association Amorce, l’association nationale des collectivités pour la gestion des déchets. « Sur le terrain, les pharmaciens ont envie de participer à la collecte des DASRI, si on leur donne les boîtes vides et que l’on récupère leurs boîtes pleines gratuitement », estime-t-il. Pour lui, la situation actuelle est intenable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte