HUMEUR

Les censeurs  Abonné

Publié le 15/01/2009

La Garde des Sceaux a-t-elle commis un crime lorsqu’elle s’est rendue à un Conseil des ministres cinq jours seulement après avoir accouché d’une petite fille ? Oui, si l’on en croit les multiples censeurs qui ont critiqué sa démarche, soit parce qu’elle aurait donné aux femmes de France l’exemple désastreux d’une maternité bâclée, soit parce qu’elle a démontré que le congé de maternité est inutile, ce qui ruine un avantage acquis, soit parce qu’elle a médiatisé la mise au monde de son enfant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte