Aux 7e Rencontres de l’USPO

Les autorités sanitaires défendent l’officine  Abonné

Publié le 06/10/2014

« NOUS NE CÉDERONS PAS sur les règles d’installation des officines, le monopole de dispensation, le commerce en ligne par des plate-formes et l’ouverture du capital à des investisseurs extérieurs », prévient Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO), à l’occasion des 7e Rencontres de l’USPO qui se sont déroulées le 1er octobre à la Maison de la chimie, à Paris. « On ne redonnera pas de la croissance en transférant des produits pharmaceutiques vers les grandes surfaces », insiste-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte