Dans la fumée, des IMAO rendent la nicotine addictive

Les antidépresseurs pourraient aider le sevrage tabagique  Abonné

Publié le 09/02/2009
En expliquant que les IMAO présents dans la fumée de tabac s’associent à la nicotine pour rendre cette dernière addictive et en décryptant le mécanisme pharmacologique, des chercheurs français concluent que l’on pourrait aider au sevrage tabagique en associant des antidépresseurs aux substituts nicotiniques.
l'effet addictogène de la nicotine est libéré

l'effet addictogène de la nicotine est libéré
Crédit photo : S TOUBON

CINQ JEUNES chercheurs de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) sont à l’origine d’une découverte sur la dépendance à la nicotine, découverte qui, d’une part, permet de mieux comprendre les effets de ce produit et, d’autre part, pourrait aider au sevrage tabagique.

Le tabac est connu pour son puissant pouvoir de renforcement chez les humains et la nicotine est généralement considérée comme le composant responsable au premier chef de l’effet addictogène.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte