Les anémies  Abonné

Publié le 10/01/2011
Les anémies couvrent un domaine physiopathologique complexe. Loin d’être rares, elles concerneraient environ 2 % de la population. Si notre arsenal thérapeutique est aujourd’hui bien fourni, la première démarche essentielle est d’en déterminer la cause, puis d’en surveiller le traitement, car en cette matière, un risque iatrogène est souvent présent.
Vica faba

Vica faba
Crédit photo : dr

Près de 2 % de la population serait anémiée

Près de 2 % de la population serait anémiée
Crédit photo : phanie

Les mots du client

- « Depuis un moment je me sens fatigué en permanence.

- Mon mari trouve que je suis plus pâle que d’habitude.

- Je suis rapidement essoufflée. »

Rappel physiopathologique

Environ 1 % de tous les globules rouges circulants sont détruits chaque jour et remplacés grâce à l’activité de la moelle osseuse.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte