Les aliments enrichis en phytostérols sont à déconseiller

Publié le 27/06/2014

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) remet en question le bienfait des aliments enrichis en phytostérols, qui se présentent sous forme de margarines, produits laitiers frais et sauces condimentaires sur le marché français. Selon l’agence de santé, si les phytostérols permettent effectivement de réduire d’environ 10 % le taux de cholestérol sanguin, ils n’ont pas pour autant prouvé leur bénéfice en prévention des maladies cardio-vasculaires. On peut même s’interroger sur leurs possibles effets néfastes, sachant qu’une baisse de la concentration plasmatique en bêta-carotènes est observée suite à la consommation de phytostérols, ce qui est susceptible d’augmenter le risque cardio-vasculaire. Enfin, il n’existe pas d’étude portant sur les effets des phytostérols directement sur les événements cardio-vasculaires, et il est donc impossible de statuer sur cette question. Face à ces éléments d’incertitude, l’ANSES recommande aux personnes soucieuses de leur cholestérolémie de consulter un professionnel de santé afin de leur indiquer les mesures hygiénodiététiques les plus adaptées à leur situation, et aux consommateurs de produits enrichis en phytostérols de veiller a minima à respecter la consommation de 5 fruits et légumes par jour (PNNS), afin de compenser la baisse de bêta-carotène engendrée par la consommation de ces produits. Enfin, les enfants, les femmes enceintes et allaitantes doivent éviter la consommation de produits enrichis en phytostérols.


Source : lequotidiendupharmacien.fr