Formation, montages financiers, nouvelles missions

Les adjoints veulent se faire entendre  Abonné

Publié le 10/12/2009
Formation, montages financiers des entreprises, nouvelles missions édictées par la loi HPST : les adjoints répondent présents lors des débats qui engagent l’avenir de la profession. Et ils veulent en être partie prenante, assurent les représentants de la section D de l’Ordre des pharmaciens.

LES ADJOINTS sont particulièrement attentifs aux évolutions qui marquent la profession. Jérôme Paresys-Barbier et Serge Caillier, respectivement président et vice-président de la section D (adjoints) de l’Ordre des pharmaciens, sont venus en témoigner, lors du 5e Forum des pharmaciens, à Nice, en novembre dernier. « Il y a un an, se posait la question de l’ouverture du capital. Le jugement communautaire a donné satisfaction, mais le risque n’est pas totalement écarté », indique Jérôme Paresys-Barbier. Il mesure le chemin parcouru depuis quelques années.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte