Moins deux

L’épreuve de l’ascenseur  Abonné

Publié le 11/03/2010
" Déjà, je n’aime pas trop les ascenseurs... »

" Déjà, je n’aime pas trop les ascenseurs... »
Crédit photo : S. toubon

EN Y ALLANT la première fois, je savais déjà qu’on allait devoir prendre l’ascenseur pour descendre. Déjà, je n’aime pas trop les ascenseurs. Ensuite, pour entretenir ma forme, j’ai l’habitude de préférer les escaliers. Alors, quand il s’agit de descendre, ça me paraît un moyen de transport complètement à côté de la plaque. Mais, bien sûr, quand elle est venue me chercher à l’accueil où je l’attendais, elle m’a dirigée vers l’ascenseur, et nous sommes descendues au moins deux, c’est l’étage le plus bas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte