La réforme des retraites

L’épreuve de force  Abonné

Publié le 11/10/2010
Bien que le gouvernement ait fait des concessions importantes, la journée de mobilisation prévue pour demain aura lieu et sera probablement suivie, mais dans le désordre, de plusieurs journées de grève, notamment dans les transports publics.
Raymond Soubie, le conseiller social du président Nicolas Sarkozy pose à son bureau, le 18...

Raymond Soubie, le conseiller social du président Nicolas Sarkozy pose à son bureau, le 18...
Crédit photo : AFP

LE GOUVERNEMENT et les syndicats s’adressent réciproquement le même reproche : celui de l’autisme dont ils seraient affectés. Sous le prétexte de négocier « vraiment », les organisations de travailleurs réclament, en réalité, une complète remise en cause des fondements de la réforme ; le pouvoir, de son côté, n’a peut-être pas pris le temps de convaincre ses interlocuteurs de la nécessité d’une solution dite démographique, c’est-à-dire d’une prolongation des carrières.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte