LOISIRS - Le passé revisité

L’enfance loin de la romance  Abonné

Publié le 17/02/2011
Plusieurs auteurs ressuscitent le temps de l’enfance et de l’adolescence, un temps rarement béni à lire ces romans où l’imaginaire et le réel s’imbriquent pour remémorer une souffrance enfin exprimée.

LES AMATEURS de fantastique et de thriller connaissent Nathalie Hug, qui depuis cinq ans écrit en duo avec Jérôme Camut (« les Éveillés », « 3 fois plus loin », « les Yeux d’Harry »). Son inspiration en auteur « solo » est plus intimiste, même si le narrateur et personnage quasi unique de « l’Enfant-rien » (1), un jeune garçon, apparaît aussi naïf qu’inquiétant. Adrien ignore tout de son père, croit que le secret de sa naissance est dans une boîte cachée sur une étagère trop haute pour lui, et rêve que le papa de sa demi-sœur l’amène ne serait-ce qu’une fois en week-end avec eux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte