Coordination des soins

L’électronique au service de l’interprofessionnalité  Abonné

Publié le 05/10/2015
Lors de son congrès, à Limoges*, le groupement Optipharm a incité ses adhérents à prendre le train de l’interprofessionnalité. Une voie qui, depuis la promulgation de la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST), apparaît comme l’avenir du système de santé français et la solution pour les officines hexagonales. À condition d’évoluer vers un autre modèle électronique.

« Il faut sortir de la logique du tuyau d’orgue. » Pour Philippe Besset, vice-président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l’avenir de l’officine passera nécessairement par une collaboration entre les professionnels de santé et en particulier entre le pharmacien et le médecin. « Comment imaginer améliorer la prise en charge du patient sans dialogue entre les professionnels de santé », interroge l’officinal limouxin ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte