Deux mois après son ouverture à Rouen

L’effet Lafayette décrypté  Abonné

Publié le 06/02/2014
Deux mois après que la pharmacie Lafayette du Théâtre des arts de Rouen a ouvert ses portes, le « Quotidien » a enquêté sur les effets de ce petit événement survenu dans le microcosme officinal rouennais. Si pour la titulaire de la nouvelle enseigne, l’implantation s’avère déjà positive, les réactions de ses confrères et voisins sont bien sûr plus modulées…

SELON la jeune titulaire Sophie Alexandris, associée à un pharmacien du groupement installé à Bordeaux, les premiers résultats dépassent les prévisions les plus optimistes. « Notre étude de marché avait laissé présager de bons chiffres. Mais là, ils sont encore meilleurs », indique la pharmacienne d’origine méridionale qui s’est rapidement transformée en normande d’adoption militante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte