Médicaments en grande surface

Leclerc tisse sa toile  Abonné

Publié le 25/02/2013
La réussite est aussi une histoire de persévérance. Michel-Édouard Leclerc, alias MEL, revient donc à la charge pour obtenir le droit de vendre des médicaments dans ses grandes surfaces. Son père Édouard avait décoché les premières flèches et obtenu, en 1983, l’autorisation de vendre de la parapharmacie. Trente ans plus tard, la bataille continue.

CHAQUE FOIS qu’une brèche s’ouvre vers une possible libéralisation, Leclerc est là. Vague de déremboursement ? MEL est là. Pouvoir d’achat en berne ? MEL est là. Lancement du libre accès en officine. MEL est encore là. Vente de médicaments sur Internet. MEL est toujours là !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte