Leclerc profite du COVID-19 pour garder ses parapharmacies ouvertes

Par
Didier Doukhan -
Publié le 16/03/2020
leclerc

leclerc
Crédit photo : DR

Sur France 2, Michel Édouard Leclerc a demandé dimanche soir le maintien de l'ouverture de ses parapharmacies pour que ses « pharmaciens » puissent répondre aux demandes de conseils de la population. Laurent Filoche (UDGPO), indigné, appelle une nouvelle fois à rejoindre l'action collective contre le groupe Leclerc lancée par les pharmaciens.

Pour Laurent Filoche, président de l'Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), les déclarations de Michel-Edouard Leclerc au Journal télévisé de France 2 (dimanche 15 mars) ont fait l'effet d'une provocation. « E. Leclerc a demandé à ce que ses parapharmacies soient ouvertes pour faire bénéficier le public des conseils de ses docteurs en pharmacie… qui n’existent pas, comme l’UDGPO l’a prouvé au niveau judiciaire ! » a-t-il aussitôt posté sur le groupe Facebook Pharmaction. Joint par le « Quotidien », le président de l'UDGPO n'en revient pas : « Que Michel Édouard Leclerc se targue d'avoir obtenu auprès de Bruno Lemaire l'autorisation de garder ouverts ses rayons de parapharmacie au motif qu'ils sont dotés de pharmaciens est insupportable ! »

Comble de l'exaspération, Laurent Filoche relaie également une photographie prise ce matin dans une parapharmacie Leclerc « ouverte et montrant une vendeuse munie d'un masque (voir photo) alors que les professionnels de santé et les patients en manquent ! » Et d'inviter ses confrères à rejoindre l'action collective engagée contre le distributeur. Forte de sa victoire remportée en décembre dernier contre Leclerc, l’UDGPO a en effet appelé, au début du mois, tous les pharmaciens à s’unir afin d’obtenir réparation pour le préjudice économique subi par la publicité mensongère des parapharmacies Leclerc.


Source : lequotidiendupharmacien.fr