Des lieux et des hommes

Le territoire des histoires  Abonné

Publié le 18/03/2013
Au cœur des histoires il n’y a pas que les personnages et les événements, il y a aussi les lieux. Et, dans certains livres, le territoire n’influe pas seulement sur le héros et l’intrigue, mais aussi sur le lecteur.

En Toscane

Dans le fil d’une douzaine de romans depuis « En l’absence des hommes » (« l’Arrière-saison », « Un garçon d’Italie », « la Trahison de Thomas Spencer », « Son frère »), Philippe Besson offre, avec « De là, on voit la mer » (1), un récit qui le touche directement. Le personnage principal est une femme, mais une romancière. Louise a 40 ans, elle est un auteur connu qui vit égoïstement sa passion. « Si je dois choisir entre l’écriture et toi, alors je choisis l’écriture », a-t-elle asséné à François il y a dix ans, au début de leur mariage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte