Obama et Hollande isolés

Le spectre de l’échec  Abonné

Publié le 09/09/2013
Les entretiens au sommet du G-20 à Saint-Petersbourg n’ont produit aucun résultat. Non seulement Vladimir Poutine campe sur ses positions et renforce sa flotte en Méditerranée, laissant planer le risque d’un affrontement avec la marine américaine, mais les Européens ont lâché le président Hollande, le privant d’un soutien moral. Tout repose maintenant sur le vote du Congrès, qui devrait avoir lieu ce soir. Cependant, le président Obama n’est pas sûr de gagner ce round et la perspective de frappes contre la Syrie ne cesse de s’éloigner.
Hollande n’a pas réussi à convaincre Poutine

Hollande n’a pas réussi à convaincre Poutine
Crédit photo : AFP

LA MAISON-BLANCHE a pourtant accompli un excellent travail parlementaire, en obtenant le soutien de John Boehner, le président de la majorité à la chambre des représentants, qui, d’habitude, est viscéralement hostile au chef de l’exécutif. Malheureusement pour M. Obama, de nombreux élus démocrates risquent de lui faire défaut.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte