Le monde aujourd'hui - L'Union veut accélérer le Brexit

Le Royaume-Uni sommé de passer à l'acte  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 04/07/2016
Par la voix de son président , le Polonais Donald Tusk, l'Union européenne a sommé la Grande-Bretagne de prendre rapidement des dispositions pour acter le Brexit. Les Tories au pouvoir ont donné suite à cette exigence en écartant Boris Johnson de leur direction. Il ne sera pas Premier ministre. Tout dépendra donc de celui ou de celle qui succèdera à David Cameron. Si Theresa May, eurosceptique qui a pourtant milité pour le maintien de son pays dans l'UE, est nommée  à la tête du parti conservateur, le dialogue avec les 27 sera à la fois pragmatique, courtois et sincère.
Le Royaume-Uni sommé de passer à l'acte

Le Royaume-Uni sommé de passer à l'acte
Crédit photo : AFP

Boris Johnson vient de faire la piteuse démonstration de la défaite politique à laquelle peuvent conduire le cynisme et la manipulation (et Donald Trump devrait en tenir compte). Sifflé et hué par les partisans du « remain » à la sortie de son domicile, l'ancien maire de Londres a cédé aux pressions de ses amis Tories qui lui ont fait savoir qu'ils ne voteraient pas pour lui. Il a donc annoncé, à la surprise générale, qu'il ne présenterait pas sa candidature à la direction de son parti.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte