Le rivaroxaban, anticoagulant oral efficace d’emblée pour la prise en charge de l’embolie pulmonaire

Par
Publié le 06/03/2014

Avec l’arrivée de Xarelto (anticoagulant direct spécifique) dans l’arsenal thérapeutique de première intention de l’EP, la prise en charge de la majorité des patients va être profondément modifiée. Le rivaroxaban agit sans délai et ne nécessite pas de traitement anticoagulant parentéral préalable. « L’utilisation d’une seule et même molécule dès la phase d’initiation de la prise en charge et pendant la phase d’entretien permet une simplification du schéma thérapeutique en pratique clinique et en ambulatoire », souligne le Pr Mottier (CHU de Brest). Une surveillance biologique (INR) n’est pas nécessaire mais le parcours de soin doit être sécurisé avec, en particulier, une surveillance étroite de la fonction rénale pendant tout le traitement. Xarelto est désormais remboursé en France dans le traitement des EP et la prévention des récidives sous forme de thrombose veineuse profonde (TVP) et d’EP chez l’adulte.


Source : lequotidiendupharmacien.fr