Un remède à la pénurie de médecins

Le retour des dispensaires  Abonné

Publié le 14/05/2012
Afin de lutter contre la désertification médicale, le nouveau président de la République, François Hollande, préconise une « approche territorialisée » de la santé et encourage « la souplesse » dans les dispositifs retenus : maison médicale, structure adossée à un hôpital public, ou encore centre de santé avec des médecins salariés. À la Ferté-Bernard, cette dernière solution est déjà expérimentée depuis quelques mois. Reportage.
Anne Serret, médecin du centre

Anne Serret, médecin du centre
Crédit photo : A.G.-M.

Jean-Carles Grelier, maire

Jean-Carles Grelier, maire
Crédit photo : A.G.-M.

Centre municipal de santé de la Ferté-Bernard

Centre municipal de santé de la Ferté-Bernard
Crédit photo : A.G.-M.

Marie-Claire Ducellier, pharmacienne

Marie-Claire Ducellier, pharmacienne
Crédit photo : A.G.-M.

LA FERTÉ-BERNARD, petite ville de la Sarthe, compte près de 9 500 âmes, des canaux que l’on peut parcourir en barque, un patrimoine du Moyen-Âge et de la Renaissance, des monuments classés et un festival des arts et technologies qui a lieu chaque année. Depuis fin 2011, la ville, surnommée la « Venise de l’Ouest », est également la première commune semi-rurale française à disposer d’un centre municipal de santé, où travaillent des médecins salariés par la mairie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte