Le réseau va demander le statut de courtier en médicament  Abonné

Publié le 21/10/2013

Giropharm s’apprête à demander le statut de courtier en médicament à l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM). « Dans un environnement de crises sanitaires passées, présentes et à venir, les acteurs de santé doivent être très professionnalisés. Or les groupements de pharmaciens sont les seuls à apparaître exclusivement dans le code du commerce. Prendre le statut de courtier en médicament nous fait entrer dans le code de la santé publique et rend notre activité légitime », indique Jean-Christophe Lauzeral, directeur opérationnel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte