Retraite

Le régime des pharmaciens profondément réformé  Abonné

Publié le 22/09/2014
À compter du 1er juillet 2015, le régime de retraite complémentaire des pharmaciens deviendra entièrement obligatoire et ses cotisations seront déterminées en fonction du revenu. Une réforme en profondeur qui s’imposait pour mettre ce régime en conformité avec la législation européenne, et pour permettre aux pharmaciens de se construire une retraite mieux adaptée à leur niveau d’activité.

LE RÉGIME complémentaire la Caisse d’Assurance Vieillesse des Pharmaciens (CAVP) comprend actuellement une part obligatoire gérée en répartition, une part obligatoire également mais gérée en capitalisation (qui correspond à la classe 3 de ce régime) et une part optionnelle de capitalisation au-delà de cette classe 3. Le pharmacien a donc la possibilité de cotiser davantage s’il le souhaite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte