La défense du monopole contre les attaques de Leclerc

Le récit d’une longue bataille  Abonné

Publié le 17/03/2011
Depuis 2008, la bataille fait rage entre les pharmaciens d’un côté, et Michel-Edouard Leclerc de l’autre. Au nom du pouvoir d’achat et de la libre concurrence, le patron des centres Leclerc réclame le droit de vendre des médicaments en grande surface. Une hérésie pour les pharmaciens !

LES LIVRES, l’essence, la parapharmacie… S’il semble désormais commun d’acheter un roman en grande surface ou d’y faire son plein d’essence, il faut rappeler que Leclerc et consorts n’ont eu accès à ces pans de l’économie qu’en 1981 et 1979. Se posant en chantre du pouvoir d’achat et de la libre concurrence, Leclerc revient à la charge d’abord en 2003, puis en 2008, pour obtenir le droit de vendre des médicaments dans ses espaces de parapharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte