En congrès à Potsdam sur fond de crise

Le ras-le-bol des pharmaciens allemands  Abonné

Publié le 12/05/2011
Baisse tangible de leur activité, chute importante de leur résultat et accélération des fermetures d’officines : les pharmaciens allemands n’ont guère eu d’occasion de se réjouir en 2010, et s’attendent à une année 2011 encore plus difficile, comme l’a montré leur congrès économique annuel qui vient de se tenir à Potsdam, près de Berlin. Jugeant que « la coupe est pleine », ils entendent se mobiliser pour rappeler aux pouvoirs publics et à la population que cette situation dégradée ne peut plus durer.
Fritz Becker, président du syndicat des pharmaciens allemands

Fritz Becker, président du syndicat des pharmaciens allemands
Crédit photo : abda

COMME l’a rappelé Fritz Becker, président du Syndicat des pharmaciens allemand (DAV), la nomination, fin 2009, d’un médecin membre du parti libéral comme ministre de la Santé avait suscité de grands espoirs au sein de la profession. Mais ce dernier, le Dr Philip Rösler, s’est finalement distingué par une politique de rigueur encore plus stricte et administrative que celle de son prédécesseur… social-démocrate.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte