Le rapport bénéfice/risque positif de Diane 35 confirmé

Publié le 30/05/2013

Le rapport bénéfice/risque de Diane 35 et de ses génériques est positif, à condition que certaines mesures soient prises pour minimiser les risques thromboemboliques. C’est également la conclusion du groupe de coordination pour les procédures de reconnaissance mutuelle et décentralisées - médicaments à usage humain (CMDh) qui vient d’approuver, à la majorité, les recommandations du Comité pour l’Évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l’Agence européenne du médicament (EMA). Pour le PRAC, ces médicaments doivent être utilisés uniquement pour le traitement de l’acné modérée ou sévère liée à une sensibilité aux androgènes et/ou pour le traitement de l’hirsutisme chez les femmes en âge de procréer. De plus, pour le traitement de l’acné, ils ne doivent être utilisés que dans les cas où les traitements alternatifs (topiques ou antibiotiques oraux) ont échoué. La décision finale appartient désormais à la Commission européenne.

Quotipharm.com, le 30/05/2013

Source : lequotidiendupharmacien.fr