Le monde aujourd'hui

Le populisme ou la casse du système  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 21/11/2016
Il fut un temps où l'idée de démanteler le « système », c'est-à-dire l'ordre institutionnel établi, était l'apanage du Front national. Aujourd'hui, l'extrême-droite a fait des émules. Le Parti de gauche et Arnaud Montebourg réclament l'instauration d'une VIè République. Et beaucoup de candidats de droite et de gauche, depuis Emmanuel Macron jusqu'à Bruno Le Maire, estiment qu'il faut répondre à l'appel du peuple par des mesures radicales.

Nous n'avons aucune raison a priori de ne pas adhérer à de vertueux principes de gouvernance. Nous n'ignorons pas que le « système » né de la Vè République a produit des rentes de situation et maintenu des inégalités multiples, entre riches et pauvres, entre hommes et femmes, par exemple. Il serait bon d'y remédier à la faveur d'une gouvernance éclairée, courageuse et réformiste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte