Lien entre alimentation et SARS-CoV-2

Le point sur les précautions à prendre

Par
Charlène Catalifaud -
Publié le 07/04/2020
Alors que le SARS-CoV-2 peut persister plusieurs heures, voire plusieurs jours sur les surfaces inertes, quelle est la conduite à tenir après avoir fait ses courses ? Faut-il davantage cuire les aliments ? En s'appuyant sur les données scientifiques disponibles, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) répond à ces questions.
courses alimentaires

courses alimentaires
Crédit photo : phanie

L'ANSES complète ainsi un avis daté du 9 mars sur le rôle potentiel des aliments dans la transmission du virus, et rappelle que les données ne montrent aucune infection par les voies digestives. La mastication d'un aliment contaminé pourrait néanmoins conduire à une infection via la voie respiratoire. Par ailleurs, si aucune transmission directe du virus n'a été mise en évidence via les animaux d'élevage et les aliments qui en sont issus, la manipulation de ces aliments par une personne infectée peut en revanche augmenter le risque de propagation du virus. L'ANSES met donc en garde : « Si vous êtes malade, vous devez absolument éviter de manipuler des aliments et de cuisiner pour les autres. »

Laisser reposer ses courses

Par ailleurs, il est rappelé qu'en conditions expérimentales, le SARS-CoV-2 peut survivre 72 heures sur le plastique et l'acier inoxydable et 24 heures sur du carton. S'il est faible, le risque d'être en contact avec le virus en manipulant des objets contaminés n'est donc pas exclu, d'où l'importance de prendre des précautions.

Après avoir fait ses courses, le lavage des mains doit donc être réalisé avant et après la manipulation des achats. « On peut laisser reposer ses courses deux ou trois heures après les avoir ramenées à la maison lorsqu’il ne s’agit pas de produits frais », conseille l'ANSES.

Quand ils ne peuvent pas être retirés, les emballages doivent faire l'objet de mesure de nettoyage, car ils peuvent avoir été contaminés par les mains d'une personne infectée par le SARS-CoV-2. « Même si le virus causant la maladie ne peut survivre plus de 3 heures à l’air libre, nettoyer ses emballages reste cependant une précaution supplémentaire », précise l'ANSES. Utiliser un essuie-tout humide (ou un chiffon à usage unique) est suffisant, le recours à l'eau de Javel n'est pas nécessaire.

L'alcool à 70° efficace pour nettoyer son smartphone

Concernant les produits frais, l'ANSES recommande de bien laver fruits, légumes et crudités à l'eau claire et d'utiliser un essuie-tout pour les sécher et éliminer les éventuelles traces virales, et ce tout particulièrement pour une consommation sans cuisson. « N’utilisez surtout pas de désinfectant ou de détergent comme l’eau de Javel, vous risqueriez une intoxication s’il était mal rincé », souligne l'ANSES. Pour plus de précaution, les fruits et légumes peuvent également être pelés. Une cuisson excessive des légumes n'est pas justifiée : une cuisson à 63 °C (feu moyen) pendant 4 minutes est suffisante pour détruire le virus.

Pour désinfecter des surfaces potentiellement contaminées (poignées de porte, téléphone…), l'alcool à 70° est une solution efficace, considère l'ANSES. L'utilisation d'eau de Javel est à utiliser avec précaution. À noter que l'utilisation du vinaigre blanc ne semble pas efficace pour éliminer le virus.

Charlène Catalifaud

Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3593