Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Publié le 21/10/2019

L'intérêt d'un traitement des troubles du climatère de la ménopause lorsque les femmes en sont très gênées, avec une altération de leur qualité de vie, reste une notion bien acquise. Il ne faut pas pour autant négliger les principaux risques connus et identifiés des THM : cancer du sein (sur-risque augmentant avec la durée du traitement), cancer de l’endomètre (augmentation du risque liée au traitement estrogénique, c’est pourquoi un progestatif y est toujours associé chez les femmes non hystérectomisées), cancer de l’ovaire, maladie thromboembolique veineuse, accident vasculaire cérébral.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte