Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 30/08/2010

La classification des différents syndromes mycotoxiques permet de différencier le plus souvent ceux de gravité bénigne ou modérée (délai d’apparition inférieur à 6 heures) des syndromes lésionnels qui peuvent engager le pronostic vital. La liste des syndromes mycotoxiques et des espèces de champignons en cause devrait être accessible dans toutes les officines.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte