Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 06/07/2015

Quel que soit le traitement utilisé pour éradiquer H. pylori, aucun n’est efficace à 100 %. Les taux d’éradication avec un traitement séquentiel ou une quadrithérapie bismuthée en 1re ligne sont de 90 %. Pour cette raison, le contrôle d’éradication est impératif dans les suites d’un traitement, en respectant bien un délai sans antibiotique de 4 semaines et sans IPP de 2 semaines pour éviter les faux négatifs. Il est important de souligner à nos patients l’importance de ce contrôle de l’éradication.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte