Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Par
Danielle Roquier Charles -
Publié le 04/12/2017

Le traitement médical d’un glaucome est prescrit à vie. Il ne faut pas l’interrompre. Ce message doit être bien expliqué à l’officine. Il est donc important de prendre en compte la perception par le patient de son affection (qui est une maladie chronique) et du vécu de son traitement afin de favoriser une observance rigoureuse : administration des collyres à heure régulière et sans interruption. De cette dernière, dépend l’efficacité de la prise en charge thérapeutique. À noter que la proportion de patients qui n'oublient pas leur traitement progresse avec l'âge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte