Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Publié le 18/04/2017

Il convient d'apporter toute son attention à l'évolution des données et des connaissances sur cette épidémie et les pays où une transmission active du virus est observée. Aux voyageurs, il est indispensable de rappeler que l'infection est transmise essentiellement par la piqûre des moustiques du genre Aèdes et que la protection contre les moustiques est capitale puisqu'il n'existe ni traitement, ni vaccins actifs contre le virus Il faut aussi souligner que le virus peut aussi être transmis par voie sexuelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte