Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Publié le 20/02/2017

La maladie de Verneuil peut être considérée comme une des maladies dermatologiques la plus difficile à supporter, tant son impact sur la qualité de vie est majeur. Malheureusement, elle reste trop méconnue des praticiens et de nombreux retards diagnostiques sont à déplorer, l'orientation rapide du patient vers le dermatologue étant souvent négligée.

Sa prise en charge est difficile. Elle doit être globale, adaptée à la sévérité du cas et à l'existence de facteurs aggravants ou de maladies inflammatoires concomitantes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte