Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Par
Publié le 04/06/2018

La sclérose en plaques (SEP) a fait l’objet, ces dernières années, de progrès thérapeutiques non négligeables. Ces progrès concernent les traitements immunomodulateurs, avec la mise sur le marché du peginterféron bêta-1a (Plegridy) qui ne s’administre que tous les 15 jours, et de spécialités par voie orale (Aubagio et Tecfidéra). Pour les formes très actives de SEP, on dispose aussi d’un immunosuppresseur par voie orale, le fingolimod (Gilenya). Enfin, le handicap à la marche peut être amélioré par un traitement symptomatique spécifique, la fampridine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte