Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Par
Publié le 19/03/2018

Le diabétique meurt du cœur. Le diabète est en effet devenu, au cours des dernières décennies, l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Ainsi, les cohortes récentes de patients ayant une affection avérée (infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, fibrillation atriale, atteinte périphérique) font état d’une prévalence très importante (20 à 50 %) du diabète. Les complications cardiovasculaires représentent la principale cause de décès des patients diabétiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte