Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Par
Leroy Anne-Sophie -
Publié le 04/03/2019

La dénutrition du sujet âgé est malheureusement sous-diagnostiquée et non repérée dans bien des cas. Ceci alors que ses conséquences sont graves, en termes d’augmentation de la morbidité et de la mortalité, de risque de perte d’autonomie et d’installation d’un état de fragilité. Certains considèrent que 30 à 60 % des personnes âgées, en fonction des situations ayant précédé l’admission (domicile, retour d’hospitalisation, etc.), sont dénutries dès leur entrée en EHPAD.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte