Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Par
Publié le 18/02/2019

La contraception orale est théoriquement efficace à 99,7 % mais, en pratique en France elle n’est que de 97,6 %. Les échecs contraceptifs dus à une mauvaise observance sont l’une des principales causes de recours à l’IVG. Depuis 2000, on assiste à une augmentation de l’utilisation de la contraception d’urgence, sans qu’il y ait pour autant de changement au niveau des pratiques contraceptives ou une diminution des IVG.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte