Médecine de proximité

Le plan de Sarkozy contre les déserts médicaux  Abonné

Publié le 09/12/2010
Le président de la République a annoncé la semaine dernière une série de mesures pour empêcher l’extension des déserts médicaux. Des mesures inspirées par le rapport sur la médecine de proximité que lui a remis Élisabeth Hubert. L’ancienne ministre de la Santé mise notamment sur la coopération interprofessionnelle dans laquelle les officinaux devraient trouver naturellement leur place.
Nicolas Sarkozy ouvre le chantier de la médecine de proximité

Nicolas Sarkozy ouvre le chantier de la médecine de proximité
Crédit photo : S. toubon

LUTTER contre la désertification médicale : ce sera l’une des priorités de Nicolas Sarkozy pour 2011. En déplacement la semaine dernière à Orbec (Calvados) dans un pôle de santé pluridisciplinaire, le chef de l’État a présenté les grandes lignes du plan d’action de son gouvernement pour préserver une offre de santé en médecine libérale. Une bonne nouvelle aussi pour les officinaux dont le destin est souvent lié à celui des médecins. Fidèle à son style, le président de la République compte avancer vite sur ce dossier. « Vous n’aurez pas longtemps à attendre, a-t-il assuré.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte