Médicament dans les maisons de retraite

Le pharmacien référent doit être le fournisseur  Abonné

Publié le 22/02/2010
Daniel Muller et Dominique Bobbé, titulaires de la pharmacie des Cèdres à Illkirch, aux portes de Strasbourg, participent à l’expérimentation menée actuellement dans les EHPAD. Pour eux, le pharmacien doit être à la fois fournisseur et référent. L’implication des officinaux dans les maisons de retraite passe également, selon les titulaires alsaciens, par la préparation des doses à administrer (PDA). Dans le cas contraire, estiment-ils, l’approvisionnement de ces établissements reviendra à d’autres prestataires.
Bien s’informer des caractéristiques et de l’offre de chaque marque, notamment concernant la...

Bien s’informer des caractéristiques et de l’offre de chaque marque, notamment concernant la...
Crédit photo : S Toubon

L’EXPÉRIMENTATION sur l’intégration des médicaments dans le budget de soins des EHPAD* a démarré il y a environ trois mois. Mais, bien sûr, l’implication des pharmaciens dans les maisons de retraite est bien antérieure. C’est le cas de la pharmacie des Cèdres à Illkirch en Alsace, qui dessert deux grands établissements de la ville.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte