Exercice officinal

Le pharmacien prescripteur : une réalité au Québec  Abonné

Par
Publié le 27/04/2017
Les Québécois auraient-ils un train d'avance sur les Français ? Dans la province canadienne francophone, les pharmaciens ont le droit de prescrire certains médicaments et des analyses biologiques. Deux ans après l'entrée en application de ces nouvelles attributions, le bilan se révèle très positif.

En 2011, le Québec a adopté une loi modifiant la loi sur la pharmacie. Appelée loi 41, celle-ci est entrée en application en 2015 et confère aux pharmaciens d'officine huit nouvelles activités. L'objectif est de redessiner le parcours de soins du patient et d'optimiser l'intervention de l'officinal pour faire face à une démographie médicale en difficulté.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte