Malades sans diagnostic

Le pharmacien peut aider à rompre l’isolement  Abonné

Par
David Paitraud -
Publié le 02/06/2016
Faute de pouvoir nommer leur maladie, les malades sans diagnostic se retrouvent souvent seuls et incompris face à leurs symptômes et à leur souffrance. En France, plusieurs initiatives ont vu le jour pour aider ces patients, d’un point de vue médical et dans la vie de tous les jours. Le pharmacien peut contribuer à promouvoir ces réseaux d’accompagnement spécifiques.
thomas

thomas
Crédit photo : DR

En 1986, Madame P a été diagnostiquée malade cœliaque à l’âge de 35 ans. Depuis sa naissance, elle vivait avec cette maladie, ou plutôt ces symptômes sur lesquels aucun médecin n’avait encore pu mettre de nom. « J’allais de consultations en consultations, d’hôpital en hôpital. J’ai même subi une laparotomie, sans succès », se souvient cette patiente.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte