Personnes âgées et perte d'autonomie

Le pharmacien interlocuteur clé du grand âge  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 08/10/2018
Selon Marie-Anne Montchamp, présidente de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), le pharmacien a toute légitimité à être associé à la réflexion préalable à la réforme sur le grand âge et l’autonomie.

Deux jours avant le 6 octobre, journée des aidants, l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) conviait Marie-Anne Montchamp, présidente de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), à rappeler les enjeux de la réforme sur le grand âge et l’autonomie, annoncée par le Président de la République lors du 42e congrès de la Mutualité Française, en juin dernier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte