Lutte contre la contrefaçon

Le pharmacien, bientôt acteur de sérialisation  Abonné

Par
Publié le 09/05/2017
Dans deux ans, tout médicament sur prescription sera sérialisé. Une mesure destinée à sécuriser le produit tout au long de la chaîne de distribution mais qui introduira quelques bouleversements dans la pratique officinale.
serialisation

serialisation
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Le compte à rebours a commencé. À partir du 9 février 2019, à chaque fois qu’un médicament sur prescription sera délivré au comptoir, il devra automatiquement être « décommissionné ». C’est-à-dire que la sérialisation, ou numéro de série, apposée par le fabricant au travers du code CIP, devra être désactivée. Cette procédure attestera de la conformité du produit. Si les codes apparaissent comme erronés, une alarme sera actionnée via le dossier pharmaceutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte