Le patient type : le cas de la vitamine B9  Abonné

Publié le 02/10/2014

On l’ignore souvent, mais le déficit en folates (vitamine B9) est l’une des déficiences en vitamines les plus répandues ; certes en priorité dans les pays économiquement défavorisés, mais pas seulement. En effet, aux États-Unis jusqu’en 1998, près de 20 % de la population générale étaient concernés par ce déficit. Seule une politique d’enrichissement systématique des farines alimentaires par l’acide folique a permis de réduire la prévalence de ce type de déficit.

Rappelons qu’une carence en vitamine B9 est associée à des signes généraux, hématologiques et neurologiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte