Le patient type  Abonné

Par
Didier Rodde -
Publié le 05/09/2019

L’insulinothérapie est souvent nécessaire au maintien d’un bon équilibre glycémique chez le patient diabétique de type 2 à un stade évolué de la maladie. Elle devient nécessaire lorsque les besoins en insuline ne sont plus couverts par la sécrétion pancréatique et les traitements oraux insulino-sensibilisateurs et insulino-sécréteurs. Une insulinothérapie est indiquée en cas d’échec d’une bi- ou d’une trithérapie orale. En cas de bithérapie, l’insulinothérapie est (théoriquement) indiquée lorsque l’écart à l’objectif d’hémoglobine glyquée (HbA1c) est supérieur à 1 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte