Le patient type  Abonné

Publié le 03/10/2019

La maladie thrombo-embolique veineuse est fréquente (environ 150 000 cas par an), surtout après 75 ans, et peut être grave, l’embolie pulmonaire en étant une complication particulièrement redoutable.

Ses principaux facteurs de risque sont l’hospitalisation, la chirurgie, un cancer, et, chez les femmes, la contraception orale, la grossesse et le traitement hormonal substitutif de la ménopause. En l’absence de circonstances déclenchantes, un tiers des patients ont des facteurs de prédisposition génétique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte