Le patient type  Abonné

Publié le 09/02/2017

En cas de douleurs aiguës, la voie d’administration habituelle de la morphine est la voie parentérale à la dose de 10 mg, renouvelable. En cas de douleurs chroniques, la morphine peut être administrée par voie buccale, bien que sa biodisponibilité soit faible, de l’ordre de 25 %, en raison d’une absorption incomplète et d’un effet de premier passage hépatique. La demi-vie plasmatique de la morphine est de l’ordre de 2 à 3 heures, ce qui correspond à une durée d’action de 4 à 5 heures pour les formes rapides.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte