Le patient type  Abonné

Par
Publié le 04/10/2018

Les myopathies inflammatoires et dysimmunitaires forment un groupe de maladies musculaires rares acquises, dont le diagnostic est parfois très difficile. Les myopathies inflammatoires, encore appelées myosites, ont été définies comme des maladies dans lesquelles l’infiltration inflammatoire du tissu musculaire squelettique constitue le processus lésionnel primaire, sans pour autant préjuger de son origine. Les principales sont les suivantes : dermatomyosite, polymyosite, myosite à inclusions, myopathie nécrosante auto-immune, lupus érythémateux systémique, connectivite mixte sclérodermie sy

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte