Le patient type  Abonné

Publié le 10/01/2019

L’organisation des soins de support s’applique chez les patients (et leurs proches) en cours de traitements, en période évolutive ou terminale (jusqu’au décès), après les traitements, en période de rémission ou de guérison pour gérer, entre autres, les séquelles liées à la maladie et à ses thérapeutiques.

La douleur est au premier rang des craintes des malades atteints de tumeur solide ou d’hémopathie maligne (mais, 1patient sur 5 concerné ne la signale pas aux soignants…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte