Comptabilité

Le nouveau profil des candidats à l’installation  Abonné

Publié le 20/03/2014
PREMIÈRE INSTALLATION. Les financements bancaires se faisant plus difficiles à obtenir, les pharmaciens candidats à une première installation en officine changent de profil. Mais, malgré ce changement, la réussite de l’installation dépend toujours de critères économiques, financiers et humains très précis, comme l’expliquent Philippe Becker et Christian Nouvel, de Fiduciel.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Vous intervenez au salon Pharmagora, dans quelques jours, sur le thème de la première installation. Quel est le profil du primo accédant en 2014 ? Ce profil a-t-il évolué ces dernières années ?

PHILIPPE BECTER. - Le profil du candidat à la première installation évolue en effet, du fait de la difficulté à trouver un financement. Concrètement, nous rencontrons aujourd’hui une majorité de diplômés issus de l’industrie qui se reconvertissent vers l’officine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte